troubles psychosomatiques

STRESS & TROUBLES ÉMOTIONNELS

Troubles psychosomatiques

Le physique et la psyché entretiennent une étroite relation qui favorise la bonne santé de l’homme. Dans cette logique, il arrive que des défaillances sur le plan moral impactent le physique et ainsi tout le corps humain. On parle alors de maladies psychosomatiques. L’OMS estime que 25 % de la population mondiale est concernée, à un moment ou un autre, par les troubles mentaux. Pour y remédier et soulager ce mal, découvrez les médecines douces utiles.

Troubles psychosomatiques : Définition et causes

Les troubles psychosomatiques sont la résultante de l’action réciproque entre le système immunitaire et le système nerveux. En termes plus clairs, lorsque le psychisme est affecté par un événement, celui-ci renvoie certains signaux physiques. Ce phénomène est également appelé « somatisation ».

« Il s’agit de maladies dont la cause est inexpliquée médicalement. Dans environ deux tiers des cas de maladies psychosomatiques, il est repéré un trouble mental connexe. Le traitement du trouble mental et par exemple de la dépression va non seulement atténuer les symptômes directement lié à cette dernière mais aura également une incidence positive sur les troubles psychosomatiques de la personne. »

Parmi ces maladies : la fatigue chronique, les TMS, certains troubles de peau, et troubles sexuels, des troubles gastro-intestinaux, etc.

Souvent, le stress est l’origine psychique principale qui déclenche les troubles psychosomatiques. Le processus se réalise en trois étapes. La première est celle de l’alerte avec l’augmentation du taux de cortisol (l’hormone du stress), ensuite vient celle de la lutte et enfin la phase d’épuisement. C’est au cours de la dernière phase que le cortisol absorbe les réserves énergétiques du corps entraînant ainsi son affaiblissement.

Les symptômes

Des facteurs de stress peuvent créer des troubles physiques tels que douleurs, troubles du sommeil… sans qu’il n’y ait de véritables causes organiques.

Les manifestations sur le physique peuvent être des vomissements, des troubles digestifs ou intestinaux, des migraines et céphalées, des maladies de peau (eczéma, psoriasis…), de l’asthme, etc. Chez les bébés et les enfants, on retrouve souvent les colopathies et les coliques idiopathiques. La liste n’est pas exhaustive.

Troubles psychosomatiques : les médecines douces recommandées

La psychothérapie peut être d’une grande aide pour les personnes souffrant d’une maladie psychosomatique. Le psychothérapeute écoutera le patient et l’aidera à identifier les causes psychologiques de ses troubles pour finalement réguler le déséquilibre psychique dont il souffre. Le processus thérapeutique peut-être rapide.

La Phytothérapie, branche de la Naturopathie, peut également être efficace grâce aux vertus des plantes proposées. Passiflore, valériane ou encore eschscholtzia, ces plantes aident à lâcher prise afin de diminuer le trouble émotionnel. Elles peuvent être consommées sous forme de tisane. Il est par ailleurs capital pour le psychosomatique de veiller à son régime alimentaire en suivant les conseils du naturopathe ou d’un Diététicien.

La Sophrologie pourra aider également, en travaillant sur les émotions et les troubles psychiques grâce à des exercices de relaxation, de visualisation…

Le Yoga et l’Hypnose permettent aussi au sujet de découvrir les zones de tension dans son organisme, afin de chasser les émotions négatives et ainsi éviter les affections psychosomatiques.

Le trouble psychosomatique est l’exemple parfait de la relation du corps et l’esprit.  Il est important de ne pas banaliser les symptômes de ce type de maladies, car ils évoluent très rapidement et deviennent plus difficiles à combattre sur une longue durée.

 

Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.