burn out depression

STRESS & TROUBLES ÉMOTIONNELS

Dépression

La dépression est la maladie psychique la plus répandue au monde. Plus de 8 millions de Français en souffriront au cours de leur vie. Les personnes dépressives ressentent une grande tristesse, un désespoir, une perte d’appétit… Qu’est-ce que la dépression et comment les médecines douces peuvent aider ?

La dépression : Qu’est-ce que c’est ?

La dépression est une maladie mentale qui se manifeste par un manque d’intérêt pour tous les types d’activités. Elle peut être de nature biologique, psychologique et sociale. La dépression est assimilée à une forme évoluée de stress. À force de survenir, le stress bloque la croissance de nouveaux neurones dans la région du cerveau connue pour agir sur l’humeur, l’hippocampe, et ainsi créer une dépression sur le long-terme. Le patient manque de certaines hormones du bonheur.

La dépression n’est pas la déprime : la déprime peut avoir des symptômes similaires à la dépression, mais elle est passagère. La déprime serait plutôt un “coup de blues”. Elle est davantage un état dépressif (différent de la dépression) qui, comme son nom l’indique, n’est qu’un état éphémère. Celui-ci, s’il perdure, peut amener à une dépression.

La dépression n’est pas le burn-out : le burn-out se caractérise par une hyperactivité, un désir de perfection et de faire plus, une souffrance aiguë par rapport au travail et surtout, le patient n’a souvent pas conscience qu’il traverse une période de burn-out. Les personnes dépressives sont à l’inverse, plutôt léthargiques, très conscientes de leur souffrance, procrastinantes, désinvesties…

Les causes et les symptômes

Hérédité, chômage, deuil, séparation… les causes peuvent être multiples et dépendent de la perception et de la sensibilité de chacun. Certaines personnes sont plus fragiles émotionnellement et psychiquement et ainsi plus sujettes à la dépression.

La dépression nerveuse entraîne une panoplie de symptômes variables selon le niveau de sévérité. On constate de façon fréquente une grande tristesse, une perte d’appétit, des troubles du sommeil, une incapacité à se concentrer, un manque d’énergie, des troubles de l’humeur et du comportement, une auto dévalorisation, un comportement bipolaire ou maniaque.

Par ailleurs, sur le plan comportemental, les personnes dépressives sont agitées, fébriles, irritables ou s’isolent. On remarque souvent du désespoir, une perte drastique de poids. Les patients souffrant d’un trouble dépressif sont exposés aux risques d’hallucinations, de boulimie, de maladies chroniques, de schizophrénie, de troubles mentaux et même des risques suicidaires.

Les médecines douces recommandées en cas de dépression

Les personnes dépressives prennent généralement des antidépresseurs. Ceux-ci ont souvent des effets secondaires tels que la constipation, la dépendance, les nausées, la bouche sèche… Il existe cependant d’autres solutions. Des chercheurs et psychiatres canadiens ont mis en lumière des études sur les traitements naturels et non médicamenteux contre la dépression.

La Luminothérapie semble être une option efficace pour les personnes atteintes de dépression. Cette thérapie par la lumière permet de copier les effets bénéfiques du soleil sur l’humeur, le psychisme, le corps.

L’Hypnose, la Sophrologie et la Réflexologie sont recommandés fin de diminuer les insomnies, retrouver un sommeil de qualité et lutter contre le stress.

Le Yoga a démontré son efficacité chez les personnes dépressives pour les symptômes légers à modérés. Durant 4 à 8 semaines, les personnes dépressives effectuaient 4 séances hebdomadaires de 40 à 65 minutes.

Les Soins énergétiques ont également prouvé leur efficacité sur la dépression. À raison d’un soin par semaine pendant 6 mois, les personnes dépressives ont observé une amélioration significative de leur état.

La Naturopathie peut également aider. Le praticien peut vous aider à retrouver une hygiène de vie saine et accompagner cette période difficile, en vous conseillant des aliments anti-dépression tels que le Millepertuis et les Omega-3 par exemple.

En prévention de la dépression, toutes les techniques de relaxation, de bien-être, de temps pour soi peuvent être utiles telles que la Méditation ou les Massages. L’activité physique a également fait ses preuves : les études ont porté sur la pratique de l’exercice physique pendant 12 semaines en moyenne. Des séances de 30 à 60 minutes, 3 fois par semaine.

Suivre une Psychothérapie en parallèle afin d’anticiper le développement du trouble et même de le guérir est également une option non négligeable.

 

Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.