dyspepsie

TROUBLES DIGESTIFS

Dyspepsie

La dyspepsie, cette sensation de « trop-plein », de ballonnement accompagné de douleurs abdominales après un repas, survient chez 25% à 40% des adultes. Quelles médecines douces utiliser en cas de dyspepsie ?

Qu’est-ce que la dyspepsie ?

Définition

La dyspepsie est un trouble digestif qui se manifeste par une impression de mauvaise digestion, de “trop plein” dans l’estomac. Accompagné de ballonnements, de douleurs ou de creux dans l’estomac, ce trouble peut être très dérangeant au quotidien.

Il existe différents types de troubles digestifs, celui de l’estomac (perte d’appétit, nausées, brûlures gastriques, éructations, ballonnements), que l’on nomme dyspepsie, et les troubles digestifs de l’intestin (ballonnements, gaz intestinaux, etc.)

Dans 2 cas sur 3, la dyspepsie est fonctionnelle. L’appareil digestif fonctionne de manière gênante, sans lésion ni maladie. Les symptômes sont présents depuis au moins 6 mois, pendant 3 mois consécutifs.  Ce trouble est donc chronique, la mauvaise digestion est durable.

Dans les autres cas, la dyspepsie fait suite à un problème de santé (gastrite chronique, reflux gastro-œsophagien, cancer de l’estomac…) ou à la prise de certains médicaments (anti-inflammatoires non stéroïdiens, aspirine, certains antibiotiques…)

Symptômes et causes

Les symptômes de la dyspepsie fonctionnelle peuvent être :

  • Une sensation de « trop plein » dans l’estomac après le repas
  • Une sensation d’être rassasié(e) rapidement, incapacité à finir son assiette
  • Ballonnements
  • Des brûlures d’estomac, sensation de creux dans l’estomac ou blocage derrière le sternum
  • Éructations (rots) ou hoquet
  • Nausées, vomissements
  • Remontées acides

La dyspepsie fonctionnelle est associée au syndrome de l’intestin irritable (colopathie) une fois sur deux. Dans ce cas, aux symptômes précédents peuvent s’ajouter diarrhée, constipation, crampes abdominales, douleurs thoraciques, palpitations

Les causes sont :

  • Des repas trop copieux, trop riches en gras ou trop acides
  • L’alcool, le café, le tabac
  • Le stress et l’ anxiété ;
  • La grossesse

Quelles médecines douces contre la dyspepsie ?

Les médecines douces peuvent aider à combattre la dyspepsie fonctionnelle en travaillent sur certaines causes de celle-ci : stress et anxiété, mauvaises habitudes alimentaires, tabac.

La Diététique aidera à retrouver de bonnes habitudes alimentaires afin d’éviter de consommer des aliments trop gras ou difficiles à digérer.

En Naturopathie, l’alimentation sera également revue, couplée à l’utilisation de certaines huiles essentielles et plantes utiles à une bonne digestion. Le rôle favorable de ces produits naturels contre les troubles digestifs a été démontré. D’autres astuces comme la mastication lente sont à mettre en place afin d’améliorer la digestion. Afin d’éviter les erreurs et d’avoir un bilan de vitalité personnalisé, consultez un naturopathe certifié.

La Sophrologie et l’Hypnose sont deux pratiques naturelles qui vont travailler sur les différentes causes de la dyspepsie comme le stress, l’anxiété, le tabac mais aussi les mauvaises habitudes alimentaires. En effet, une alimentation déséquilibrée peut venir d’un manque d’information, les personnes ne sachant pas quoi manger, en quelle quantité… Mais également de troubles du comportement alimentaire, d’addictions au sucre ou à la nourriture… Ainsi, la sophrologie ou l’hypnose pourront aider la personne souffrant de troubles fonctionnels digestifs à se défaire de ces troubles alimentaires afin de retrouver une alimentation équilibrée et diminuer les douleurs abdominales et ballonnements.

Le Yoga est efficace en cas de dyspepsie fonctionnelle ainsi qu’en cas de colopathie (colon irritable).

Enfin, en Médecine Chinoise, l’Acupuncture facilite la circulation au niveau du système digestif et diminue ainsi les symptôme et douleurs liés à la dyspepsie fonctionnelle.

Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.