diarrhée

TROUBLES DIGESTIFS

Diarrhée

Ballonnements, mal au ventre, selles liquides… la diarrhée est une maladie fréquente dont les risques de déshydratation ne sont pas à négliger. Découvrez quelles médecines douces utiliser en cas de diarrhée.

Qu’est-ce que la diarrhée ?

Définition

La diarrhée est un trouble digestif se caractérisant par des selles liquides ou moles. Les personnes souffrant de diarrhée vont aux toilettes plus régulièrement, c’est-à-dire plus de 3 fois par jour.

La maladie qui a pour symptôme la diarrhée est la colite. Celle-ci est une inflammation de la muqueuse du côlon se manifestant par la diarrhée et des douleurs abdominales. La colite est généralement due à une ingestion d’aliments contaminés. Elle dure 1 à 2 jours et ne nécessite pas de traitement.

Lorsque la diarrhée est la cause d’une maladie intestinale, on parle de diarrhée chronique (persistante pendant plus de 3 mois).

Causes

Les causes les plus fréquentes sont :

  • Intoxication alimentaire
  • Stress ou anxiété
  • Prise d’antibiotiques qui altèrent la flore intestinale et les intestins
  • Maladie Cœliaque (intolérance au gluten), maladie de Crohn, colopathie (syndrome de l’intestin irritable)
  • Intolérance au lactose

La diarrhée est fréquente lors de voyage. En effet, chaque année, 20 à 50% de voyageurs contractent la « tourista », cette diarrhée du voyageur.

Avoir la diarrhée n’est pas grave. Toutefois il faut faire attention au risque de déshydratation. Le corps peut perdre beaucoup d’eau et de minéraux. La déshydratation peut être grave pour les personnes âgées et pour les enfants. Dans les pays sous-développés, c’est la 2ème cause de mortalité chez les moins de 5 ans. Ainsi, bien s’hydrater pendant une diarrhée est primordial.

En cas de selles molles très abondantes, de sang dans les selles, de signes de déshydratation, de fièvre, de fortes douleurs abdominales ou si la diarrhée persiste, consultez un médecin.

 

Quelles médecines douces utiliser en cas de diarrhée ?

La Naturopathie permet de retrouver une alimentation équilibrée afin de réduire les diarrhées dues à d’éventuelles intoxications alimentaires, antibiotiques, intolérance au gluten, colopathie (colon irritable), intolérance aux produits laitiers, etc. Le naturopathe pourra déceler la cause de la diarrhée afin de l’éradiquer au mieux grâce à l’alimentation mais aussi à la relaxation, l’activité physique… En effet, la Naturopathie est une médecine douce qui utilise 10 piliers de santé naturel : alimentation, activité physique, relaxation, phytothérapie, aromathérapie, massages… Ceux-ci permettent à la personne souffrante de retrouver une hygiène de vie optimale et donc une bonne santé.

Si la personne est très stressée ou anxieuse, il n’est pas rare que le naturopathe l’oriente vers un sophrologue, dont c’est la spécialité.

La Sophrologie est une médecine douce de plus en plus répandue, en entreprise ou en maternité notamment. Cette pratique utilise des techniques de respiration, relaxation dynamique et visualisation, vous donnant les outils pour diminuer stress et anxiété. La Sophrologie, après quelques séances, permet d’être autonome afin de pratiquer les exercices dans toutes situations. Cette pratique inspirée du zen, du yoga, de la méditation… aide à stimuler ses ressources intérieures.

En cas de diarrhée aiguë, certains médicaments comme le Smecta peuvent soulager les douleurs. Des alternatives naturelles sans effets secondaires comme le charbon actif peuvent être préconisées par le praticien. Le charbon actif absorbe les toxines, lutte contre les gaz, les ballonnements, et est très efficace en cas de gastro-entérite et infestions intestinales comme la tourista.

Il est également conseillé de boire beaucoup d’eau afin prévenir la déshydratation. À l’inverse de la constipation, certains aliments comme les légumes riches en fibres (légumes verts, légumineuses…) sont à négliger. D’autres comme les soupes et bouillon, les bananes bien mûres, les carottes, les compotes, les viandes maigres sont à privilégier.

Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.