jeune femme enceinte sophrologie

GROSSESSE ET PÉRINATALITÉ

Troubles de la grossesse

L’arrivée d’un enfant est régulièrement à l’origine de troubles ou de bouleversements physiologiques, psychologiques et physiques. Ainsi, 90% des femmes enceintes ont recours à des médecines alternatives et complémentaires avant, pendant et après la grossesse. Découvrez les médecines douces utiles pour la femme enceinte.

Quels troubles lors d’une grossesse ?

Être enceinte est à la fois événement formidable et chamboulant dans la vie d’une femme. En effet, des troubles de la grossesse accompagnent généralement la maternité.

Ces troubles sont à la fois physiques et psychologiques. La future maman voit tout d’abord son corps changer. Prise de poids, vergetures, absence de règles, vomissements mais aussi grande fatigue, douleurs de dos, insomnies… Certains symptômes de grossesse sont inévitables. Au niveau physiologique, du début de la grossesse à l’accouchement, les hormones changent, permettant le développement de l’utérus, le déclenchement des contractions, la gestion de la douleur lors de l’accouchement… mais aussi des troubles de l’humeur comme de la dépression, de l’irritabilité, du stress et de l’anxiété. Ces 2 facteurs, stress et anxiété sont également causés par d’autres troubles de la grossesse : peur d’un accouchement douloureux et difficile, d’un risque de fausse couche, de complications lors de la grossesse…

Enfin, toute la vie de la femme se modifie. Elle quitte son travail lors du congé maternité, se prépare à accueillir le futur bébé. Elle repense l’organisation de sa vie personnelle, professionnelle et intime. Aussi, elle améliore son hygiène de vie et entame un sevrage (tabac, alcool ou autre). Certaines substances créent des risques pour le nourrisson (prématuré, malformation, mauvaise santé…), il faut donc les éviter pendant ces mois de grossesse.

Psychologiquement, la maman doit aussi faire face à des changements de « plan » (grossesse gémellaire, sexe opposé…), à des problèmes relationnels dans le couple ou avec ses proche, à une nouvelle identité de soi.

 

Les médecines douces recommandées

Pendant sa grossesse, une femme sera ainsi amenée à rencontrer divers troubles que les médecines douces peuvent aider. 90% des femmes consulteraient pour tomber enceinte, pour des séances de préparation à la naissance et de gestion des troubles, et pour l’accompagnement post-natal. Voici les pratiques utiles pendant la grossesse.

En premier lieu, avoir un enfant implique de modifier son alimentation. Une alimentation équilibrée apporte à l’organisme les éléments nécessaires à son bon fonctionnement et aussi à celui du bébé. Consulter en Diététique vous permettra d’adapter votre alimentation à votre grossesse.

La Naturopathie est aussi une pratique recommandée pour les femmes enceintes. Cette médecine complémentaire vous permettra d’adapter votre hygiène de vie globale (sur les plans de l’alimentation, de l’exercice physique de la relaxation, des huiles essentielles…) de manière naturelle et adaptée à vous. Certains praticiens se spécialisent en périnatalité ou en massage pour bébé. Attention, les femmes enceintes ne peuvent utiliser certaines huiles essentielles.

La Sophrologie est également une excellente pratique pour la diminution des troubles de la grossesse et la préparation à l’accouchement. Dès le premier trimestre, cette médecine douce peut aider à réduire les maux physiques comme les nausées mais également ceux psychologique comme les troubles du sommeil, le stress, l’anxiété liée à l’accouchement et à la période post-partum. Vous apprendrez des exercices afin d’apprendre à gérer les douleurs et ainsi accoucher de manière plus sereine.

Le Yoga est une pratique de la médecine douce qui permet d’étirer les muscles pelviens et d’assouplir l’ensemble du corps. Il vous permettra de relâcher les tensions et parait comme un sport praticable pour la femme enceinte. Un praticien pourra vous conseiller sur les postures convenables.

L’Hypnose permet aux futures mamans de gérer leur anxiété, de soulager leur capacité à surmonter les douleurs de l’accouchement ainsi qu’à travailler sur les addictions dont le sevrage est nécessaire pour la santé de l’enfant. Cette pratique permet un profond état de relaxation permettant au praticien de réaliser des suggestions à l’inconscient. Des études ont montré les bienfaits de l’hypnose pour calmer le stress prénatal. Enfin, accoucher sous hypnose se pratique de plus en plus régulièrement dans les milieux hospitaliers.

Enfin, les pratiques manuelles comme l’Ostéopathie vous permettront de soulager les maux physiques dus à la grossesse, comme les douleurs de dos.

De même, les Massages permettront à la maman de soulager les douleurs et tensions musculaires liées à la grossesse, et au stress.

De fait, au vu des troubles occasionnés par la grossesse, avant, pendant et après, les pratiques de la médecine douce sont particulièrement sollicitées. La majorité des femmes enceintes consultent les spécialistes dans le domaine pour avoir satisfaction. Faites le bon choix pour vous et votre bébé.

Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.