Fatigue & Insomnie

Un sondage IPSOS a révélé que 50% des Française s’estiment fatiguées. Par ailleurs, 19% des Français de plus de 16 ans, soit 1 personne sur 5, présente des symptômes d’insomnie chronique accompagnés de perturbations diurnes. Et pourtant, bien dormir est essentiel pour la santé. Malheureusement, l’insomnie est devenue un trouble trop fréquent. La fatigue quant à elle, est à la fois une conséquence directe de l’insomnie, mais peut également devenir un trouble lorsqu’elle persiste et devient anormale. Le syndrome de fatigue chronique (SFC), ou l’asthénie sont des exemples de troubles majeurs liés à la fatigue. Nous pouvons considérer qu’il existe des fatigues et non une fatigue.

Sensation de faiblesse physique, perte de force, étourderie, lassitude, inefficacité intellectuelle, manque de concentration, troubles de l’humeur (anxiété, impulsivité, agressivité…) sont des signes de fatigue anormale. 

Quant à l’insomnie, elle peut être passagère ou chronique. L’insomnie passagère concerne les troubles du sommeil mineurs, des difficultés d’endormissement ou réveils nocturnes non fréquents, une mauvaise qualité de sommeil. L’insomnie chronique apparaît à une fréquence quasi-quotidienne.

Mauvaise alimentation, manque d’activité physique, consommation de certains médicaments ou substances type caféine, dépression… Les causes sont multiples : mauvaise hygiène de vie, du stress ou des conditions de sommeil peu optimales (lit, lumière, bruit…).

L’insomnie a des effets dévastateurs sur la santé, l’humeur et les performances d’une personne.

Pour traiter efficacement les troubles du sommeil et la fatigue, il faut en premier lieu déterminer les causes sous-jacentes et les éradiquer. Plusieurs pratiques de médecine douces peuvent vous aider comme la Sophrologie, la Réflexologie, la Naturopathie, l’Acupuncture

Les Français ont le réflexe de consommer des somnifères dès qu’un trouble du sommeil ou de l’endormissement survient. Opter pour des solutions naturelles en premier lieu peut vous éviter les effets secondaires et l’accoutumance.

Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.