herpès labial

Allergies et intolérances

Herpès Labial

L’herpès labial toucherait environ 10 millions de personnes en France. Ce trouble cutané, se manifestant lors de crises, peut néanmoins être apaisé naturellement.

Définition

L’herpès labial, également appelé “bouton de fièvre“, est une infection virale cutanée qui apparaît le plus souvent sur les lèvres ou autour de la bouche. Lors d’une crise, des vésicules apparaissent en bouquet sur les lèvres puis se transforment naturellement en croute jusqu’à cicatrisation. Cette infection résulte du virus de l’herpès simplex de type 1. Lorsqu’une personne est porteuse de ce virus, elle ne remarque pas forcément de symptômes, en revanche, même sans signes apparents le virus peut être actif et donc transmissible.

Les réactions de l’herpès sont très variées selon les cas, certains n’auront des manifestations que de temps en temps, tandis que d’autres en auront plusieurs en une année.

Causes, symptômes et conséquences de l’herpès labial

Plusieurs facteurs peuvent favoriser l’éveil de ce virus comme la période de règles chez les femmes, une période de stress ou de fatigue prolongée ou encore après une exposition au soleil.

Dans la plupart des cas, aucun symptôme avant-coureur n’est décelable, les vésicules apparaissent sous forme de bouquet et forment un “bouton”. Ces vésicules, gorgées de liquide, se rompent par la suite et une croute se forme à l’endroit de la lésion.

Dans certains cas, des signes peuvent annoncer la présence d’un herpès labial et surviennent quelques heures à deux jours avant l’apparition des vésicules.

  • Une rougeur apparaît accompagnée d’une sensation de brûlure sur le coin d’une lèvre.
  • Des démangeaisons et picotements se font ressentir.

Vous pouvez aussi ressentir de la fatigue, des maux de tête et avoir de la fièvre.

Dès l’arrivée de ces symptômes, l’herpès labial est très contagieux.

Notre recommandation

Il est possible de prévenir l’herpès grâce à des gestes simples. Dès l’arrivée de symptôme, votre hygiène devient primordiale. Ne touchez pas la zone infectée, lavez-vous les mains, ne partagez pas vos couverts ou votre brosse à dents et évitez les contacts physiques avec votre partenaire.

Vous pouvez aussi consulter en Naturopathie, ce qui vous permettra de réduire la fréquence des crises tout en renforçant votre système immunitaire. Cette pratique stimule les mécanismes d’autoguérison de votre organisme  de différentes manières, en utilisant des plantes ou des huiles essentielles. L’aromathérapie et la phytothérapie sont des branches de naturopathie utilisant ces techniques.

Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.