femme asthmatique

Allergies et intolérances

Asthme

L’asthme est une maladie respiratoire touchant près de 4 millions de personnes en France. Certaines pratiques de médecine douce peuvent permettre d’atténuer ce trouble.

Définition

L’asthme est une maladie chronique touchant les voies respiratoires et créant des difficultés à respirer. Lors d’une crise, le diamètre des bronches est réduit provoquant ainsi une diminution de la quantité d’air inspirée.

Souvent, l’asthme disparait avec l’âge.

Causes et symptômes de l’asthme

Les causes ne sont pas identifiables pour chaque cas et peuvent être très diverses :

  • Pollution
  • Émotions trop fortes
  • Stress
  • Effort trop grand
  • Médicaments
  • Allergies

Les symptômes relatifs à l’asthme ne sont pas toujours visibles, surtout lorsqu’il est léger.

Voici certains symptômes observables lors d’une crise :

  • Toux sèche
  • Essoufflement
  • Difficulté respiratoire
  • Anxiété
  • Pression au niveau du thorax
  • Difficulté à s’exprimer
  • Respiration sifflante

Pour les cas plus sévères, il est possible que ces symptômes s’aggravent la nuit.

Beaucoup de personnes ne sont pas encore diagnostiquées asthmatiques. En cas de certains de ces symptômes, il est important d’aller chez un médecin pour recevoir les soins appropriés.

Les médecines douces recommandées

Il est d’abord important d’identifier ce qui déclenche une crise chez vous. De cette manière, vous pourrez contrôler vos crises plus aisément et donc mieux vivre au quotidien.

Voici quelques pratiques de médecine douce, utiles pour réduire l’asthme en complément des soins qui vous auront été prescrits.

La Naturopathie vous donnera les clés nécessaires pour adapter votre alimentation, mais elle vous permettra aussi de stimuler les mécanismes d’autoguérison de votre corps et ainsi retrouver votre énergie et vitalité. Il a été démontré que l’alimentation jouait un grand rôle dans les crises d’asthme.

L’Ostéopathie est très efficace contre ce trouble respiratoire car elle vous permettra de réduire l’intensité des crises ainsi que leur fréquence. Cette pratique vise à rétablir l’équilibre du corps et votre bien-être en général.

L’Acupuncture, branche de la Médecine Traditionnelle Chinoise, est une autre pratique utile car elle améliorera votre qualité de vie et vous aidera à réduire l’utilisation de votre inhalateur.

Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.