lombalgie

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS) ET MAL DE DOS

Lombalgie

D’après les statistiques, entre 66% et 75% des Français souffrent d’une lombalgie au moins une fois dans leur vie. Quelles médecines douces sont efficaces en cas de lombalgie ?

Qu’est-ce que la lombalgie ?

Les différents types de lombalgies

La lombalgie est un mal fréquent qui atteint les vertèbres lombaires. Elle peut être liée à de mauvaises postures, un faux mouvement, un traumatisme… On distingue trois sortes de lombalgies qui se différencient en fonction de leur stade d’évolution, la durée de la douleur. Parmi elles, la lombalgie aiguë, la lombalgie subaiguë et la lombalgie chronique.

La lombalgie aiguë est la forme la plus modérée des douleurs du bas du dos. Elle peut durer jusqu’à 4 semaines avant de disparaître d’elle-même dans 90 % des cas. Appeler encore lumbago, lorsqu’elle se fait ressentir les premiers jours, vous devez penser à soulager la douleur. Pour cela, vous pouvez renforcer les muscles du dos tout en limitant le nombre de rechutes.

La lombalgie subaiguë occasionne des douleurs pouvant durer jusqu’à 3 mois. Ses causes sont généralement difficiles à déterminer. La lombalgie est un véritable problème que la médecine conventionnelle n’arrive pas à gérer à elle seule. Il faut parfois se tourner vers des pratiques complémentaires.

La lombalgie chronique apparaît après 3 mois de douleurs. Bien qu’elle soit rare, à ce stade, elle peut être la cause d’un stress élevé ou d’un sommeil de mauvaise qualité. L’intensité de la douleur peut être encore accrue dans ce cas. Il faudrait alors faire recours à une prise en charge. Dans certains cas, une radiographie peut être nécessaire.

Lorsque la douleur est chronique, il faut en effet explorer d’autres causes comme psychologiques ou émotives, car l’aspect physique seul devient insuffisant.

Le traitement pourra être prescrit sur plusieurs semaines et devra être adapté selon le cas présenté.

Les causes des lombalgies

Les causes de ce trouble sont diverses. Il n’y a pas de lésion majeure sur laquelle on pourrait se baser. La lombalgie peut être liée aux vertèbres ou aux muscles. Par ailleurs, les causes de douleurs les plus fréquentes sont : une lésion à un muscle, un tendon ou un ligament, la dégénérescence discale, une hernie discale, un problème gynécologique, le glissement d’une vertèbre sur une autre vertèbre, de l’arthrite, de l’arthrose ou de l’ostéoporose, mais également le stress.

Lombalgie : les médecines douces recommandées

L’Ostéopathie est l’une des pratiques recommandées pour soulager vos douleurs lombaires. En effet, le « toucher » et le « palper » du praticien peut permettre de détecter les blocages ou les problèmes afin d’y remédier de façon mécanique pour soulager la douleur. Ensuite, il peut assouplir l’articulation ou décontracter les muscles. Ces éléments sont responsables de l’affection et seront corrigés au fur et à mesure que vous suivez la thérapie. Cette action mécanique pratiquée par l’ostéopathe lors de la manipulation des articulations, déclenche en réalité une libération d’endorphine importante par le cerveau. Cela concourt à soulager les douleurs lombaires.

En Acupuncture et en Massages, l’organisme sécrète des endorphines, substance qui a des propriétés calmantes et d’antidouleurs. Ces pratiques permettent ainsi de diminuer le mal de dos.

L’Hypnose agira sur votre dimension sensorielle, mais aussi sur votre aspect émotionnel, ce qui permettra d’enregistrer une évolution conséquente du traitement que vous suivez au fil de temps. Le praticien vous apprendra à gérer la douleur afin de la minimiser. De plus, des exercices comme l’auto-hypnose vous aideront à accéder à une profonde détente.

Enfin, des pratiques plus douces comme le Yoga, vous permettra de renforcer vos abdominaux, votre dos, vous étirer afin de diminuer vos maux dos. De l’activité physique type gainage peut aussi vous aider à réduire les douleurs lombaires.

Comme vous pouvez le constater, la lombalgie est une douleur qui peut varier. Elle peut être soit modérée ou chronique. Une bonne prise en charge est donc requise pour vous soulager. Le bon déroulement de votre quotidien en dépend. Toutefois, les méthodes de la médecine douce sont disponibles pour vous aider. Prenez-vous en main et contactez un praticien. Bonne guérison !

Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.