tms arthrose

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS) ET MAL DE DOS

Arthrose

L’arthrose, comme l’arthrite, est une sorte de rhumatismes dont la fréquence s’accroit avec l’âge. Cette maladie des articulations touche le système osseux. Ces troubles peuvent être critiques et provoquent des raideurs et douleurs. 17 % de la population française est touchée par cette maladie.

L’arthrose, qu’est-ce que c’est ?

L’arthrose peut être définie comme une dégénérescence du cartilage des articulations. L’arthrose peut apparaitre sous forme de poussée inflammatoire douloureuse. Cette maladie est une dégénérescence qui peut conduire à une destruction plus ou moins rapide du cartilage qui enrobe l’extrémité des os. Elle peut toucher le genou, la hanche, la colonne vertébrale, le cou, les doigts ou la cheville.

Du point de vue anatomique, cette destruction peut s’accompagner d’une prolifération osseuse sous le cartilage. C’est la maladie articulaire la plus fréquente dans le monde entier. Les premiers symptômes apparaissent généralement entre 40 ans et 50 ans. Toutefois, elle est présente dans l’organisme bien avant l’apparition des premiers symptômes et peut même se développer chez les plus jeunes. Vous devez donc avoir une attention particulière pour vite la déceler.

Causes et symptômes de l’arthrose

La destruction du cartilage, lorsque l’on parle de l’arthrose, correspond à une fissuration de la surface vers la profondeur du tissu cartilagineux. L’arthrose est une pathologie dite “mécanique” : le cartilage articulaire s’abîme peu à peu et va jusqu’à disparaître, laissant les os à vif les uns contre les autres.

Les facteurs généraux sont le vieillissement, le surpoids, la ménopause, mais aussi des facteurs génétiques. Notamment la notion d’arthrose familiale démontrée pour l’arthrose du genou, de la hanche et de la main. On peut avoir aussi des facteurs locaux comme les traumatismes importants ou faibles à répétition.

Les symptômes de l’arthrose sont nombreux. Au nombre de ceux-ci, on peut dire que les signes de la maladie arthrosique varient selon l’articulation dont il s’agit. Dans tous les cas, le principal motif de consultation est une douleur associée à une gêne fonctionnelle. Elle se manifeste par des douleurs chroniques, une diminution des mobilités liées à la douleur ou à une raideur. Les articulations les plus touchées sont les hanches, les genoux et les articulations des vertèbres lombaires.

Les médecines douces recommandées

Pour diminuer la douleur, des anti-inflammatoires sont généralement prescrits. Malheureusement une accoutumance peut apparaître ainsi que des effets secondaires.

La Phytothérapie, branche de la Naturopathie est l’une des méthodes que nous pouvons vous proposer. Toutefois, vous devez d’abord recueillir l’avis de votre médecin à cause des contres indications et des effets secondaires possibles. Contre l’arthrose, l’ortie est une plante qui peut être utilisée. Elle agit comme un reminéralisant et favorise la reconstitution du cartilage. Elle est également un anti-inflammatoire naturel. Le cassis en cure, en huile essentielle… pourrait également avoir des effets bénéfiques pour soulager les douleurs.

L’Ostéopathie quant à elle est une méthode thérapeutique manuelle basée sur des techniques permettant de mobiliser les articulations, les muscles et des tendons. Elle se fait essentiellement lorsque le praticien décèle l’arthrose rachidienne chez son patient.

Une enquête réalisée en 2001 a montré que des personnes d’arthrose avait recours à l’Acupuncture.

La réflexologie aussi serait efficace pour réduire l’inflammation au niveau des articulations et donc, les douleurs.

Enfin, la Sophrologie et l’Hypnose sont recommandées pour la gestion de la douleur.

 

Une bonne alimentation et de l’activité physique, pourront vous permettre de prévenir les maladies articulaires.

 

Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.