fatigue chronique fatigue insomnie

FATIGUE ET INSOMNIE

Fatigue chronique

Le syndrome de fatigue chronique (SFC) touche environ 150 000 personnes en France. Il se manifeste par une fatigue persistante, comme si le corps n’arrivait pas à récupérer pleinement malgré le sommeil. Découvrez quelles médecines douces peuvent être utiles en cas de fatigue chronique.

Fatigue et fatigue chronique

Il existe plusieurs types de fatigues : la fatigue “normale” est celle qui arrive après un effort physique ou après une longue journée. La fatigue intense peut apparaître en cas de manque de sommeil, anxiété, surmenage et qui peut se transformer en maladie plus grave comme le burn-out. Quant à la fatigue nerveuse (asthénie) et physique (atonie), ce sont des pathologies plus graves à accompagner. La fatigue chronique, ou syndrome de fatigue chronique (SFC), aussi appelée encéphalomyélite myalgique, se traduit par un état de fatigue persistant et permanent. Les personnes atteintes présentent des douleurs articulaires ou musculaires et parfois des maux de tête et difficultés de concentration

Près de 50% des Français déclarent être fatigués, mais seulement une partie souffre de fatigue chronique. Les femmes ont 30% à 70% de chance d’être touchées. Ce syndrome se manifeste davantage chez les adultes de 20 à 50 ans, avec un pic vers 35 ans.

Considéré comme une pathologie neurologique grave par l’OMS, ses causes sont très diverses, ce qui le rend plus difficile à détecter.

Les causes

Les causes sont très diverses. Le SFC peut venir de :

  • Mauvaises habitudes de vie : alimentation déséquilibrée, carences en vitamines (C notamment), intolérances, addictions ou abus de stimulants (café, l’alcool, le tabac, la drogue),  manque d’exercice physique, manque de sommeil, excès de travail
  • Troubles psychologiques : stress chronique, surmenage, anxiété, dépression, troubles mentaux, traumatismes (deuil, chômage…)
  • Causes hormonales : règles, ménopause, grossesse
  • Maladies : anémie, cancer, diabète, infection, dépression..
  • Prise de médicaments : antidépresseurs, somnifères, anxiolytiques…

Les personnes souffrant de cette maladie peuvent présenter des troubles de la mémoire, des difficultés de concentration et une tendance à l’endormissement.

Les causes de cette maladie neurologique sont nombreuses. Toutefois, une fois que le diagnostic est posé, le médecin sera en mesure de vous proposer un traitement. Celui-ci peut être médicamenteux, mais il est souvent plus efficace accompagné de pratiques naturelles.

Les médecines douces recommandées en cas de fatigue chronique

Les praticiens en Sophrologie se basent sur des techniques de relaxation, de visualisation, de respiration. Le sujet apprend donc à développer sa conscience de manière à améliorer sa capacité de concentration, et à trouver lui-même des ressources insoupçonnées. Le patient peut alors avoir un regard plus serein sur les situations qui se présentent à lui. Ceci a pour avantage de réduire son niveau de stress et d’anxiété et ainsi sa fatigue.

La Naturopathie, grâces aux plantes, aux huiles essentielles, aux techniques de relaxation, à l’alimentation… peut être très efficace pour aider à retrouver une hygiène de vie saine et stimuler son système immunitaire. Les mauvaises habitudes de vie sont une des causes principales de la fatigue chronique. La naturopathe pourra nous aider notamment à retrouver une alimentation équilibrée sans carence en vitamine C et D par exemple, nécessaire contre la fatigue. Le naturopathe a une approche plus globale de la santé avec l’objectif de rééquilibrer l’organisme. Si vous souhaitez consulter concernant votre alimentation exclusivement, vous pouvez consulter un Diététicien.

La Réflexologie et les Soins énergétiques permettent de rééquilibrer l’énergie vitale du corps, à différents degrés. Les blocages énergétiques peuvent nous mettre dans un état de fatigue parfois sévère.

La pratique du Yoga peut être également utilisée contre la fatigue. Toutefois, il faut savoir qu’il existe plusieurs types de yoga avec chacun sa spécificité. Le yoga statique par exemple se concentre sur les asanas (les postures) et favorise la libération de plusieurs troubles dont l’encéphalomyélite myalgique.

La Musicothérapie, elle, se base sur l’écoute de la musique douce et est également idéale pour favoriser l’endormissement et améliorer la qualité du sommeil.

La fatigue n’est donc pas un symptôme banal. Elle peut dissimuler une maladie grave. Vous devez donc vous en soucier et consulter des praticiens qualifiés pour vous aider.

Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.