insomnie

FATIGUE ET INSOMNIE

Insomnie

La France est un des plus gros consommateurs de somnifères. Et pour cause, 1 français sur 5 déclare souffrir d’insomnie, un chiffre qui augmente avec l’âge. Elle est due dans 75% des cas à une raison psychologique. Découvrez les médecines douces efficaces en cas d’insomnie.

Qu’est-ce qu’une insomnie ?

Difficultés d’endormissement, réveils nocturnes, sommeil non réparateur… L’insomnie est un trouble du sommeil très courant. La quantité ou la qualité de sommeil est altérée. Elle doit être accompagnée de plaintes et effets secondaires, notamment des troubles de l’humeur (irritabilité), troubles cognitifs (problèmes de mémoration et de concentration), somnolence et/ou fatigue afin d’être qualifiée d’insomnie.

Insomnie aiguë

Il existe plusieurs types d’insomnie : les insomnies aiguës et les insomnies chroniques. Les premières concernent des troubles du sommeil occasionnels. Elles se manifestent généralement lors d’une période de stress, de modifications de ses habitudes (déménagements, vacances…), d’une mauvaise hygiène de vie, etc. Elles durent moins de 3 mois, mais peuvent devenir chroniques.

Insomnie chronique

Les insomnies deviennent chroniques quand elles apparaissent à une fréquence de 5 fois par semaine, depuis plus de 3 mois.

Les causes sont multiples : environnement (luminosité, écrans, lit, bruit…), problèmes de santé (arthrite, cancers, dépression…), médicaments (anxiolytiques, antidépresseurs…), raisons psychologiques (événements engendrant stress et anxiété) etc. Aussi, les changements hormonaux et la vieillesse peuvent perturber les cycles de sommeil. Plus l’âge avance et plus la qualité du sommeil se détériore.

Aussi, les conséquences des insomnies chroniques sur la santé peuvent être désastreuses. Des études ont montré les répercussions du manque de sommeil sur le processus du diabète et sur le métabolisme des sucres. Les insomniaques ont donc plus de chance de développer diabète, obésité, tension artérielle,  dépression, addictions…

D’autres études ont montré une dégradation des capacités cognitives suite à l’éveil prolongé : perte de mémoire, de concentration, de vigilance… Les personnes de 20 ans testées avaient un âge physiologique de 60 ans après des insomnies répétées sur une semaine.

De plus, si vous avez déjà des problèmes de santé, les coupler aux insomnies peut être aggravant. Souffrir de troubles respiratoires ainsi que d’insomnie peut par exemple amener à de l’hypertension artérielle.

 

Quelles médecines douces contre les insomnies ?

Quelques règles de base pour prévenir et éviter les troubles du sommeil légers

Commencez par changer ses mauvaises habitudes, et mettez en place quelques règles de base avant d’aller au lit :

  • Éviter les excitants : caféine dès l’après-midi, nicotine…
  • Éviter les repas copieux et dîner quelques heures avant l’heure du coucher
  • Éliminer les écrans et la lumière qui créent une stimulation et empêche de dormir
  • Arrêter les siestes trop longues l’après-midi qui pourraient vous empêcher de vous rendormir le soir…

Opter pour des tisanes après le dîner type valériane ou camomille vous aidera à rejoindre les bras de Morphée plus facilement et retrouver un sommeil de qualité. Évitez cependant d’en consommer juste avant d’aller dormir, au risque de vous réveiller la nuit pour aller aux toilettes. Si vous souhaitez avoir davantage de conseils en hygiène de sommeil et hygiène de vie globale, vous pouvez consulter une naturopathe.

Qui consulter ?

Que ce soit pour l’insomnie primaire (aiguë) ou chronique, les médecines douces peuvent vous aider à retrouver un sommeil lent profond, en jouant sur les principales causes, l’hygiène de vie et le stress.

La Naturopathie permet de retrouver une bonne hygiène de vie globale. Alimentation, activité physique, phytothérapie, massages… toutes ses techniques permettent de retrouver santé et énergie.

La Sophrologie est une pratique efficace contre le stress et les troubles du sommeil. Cette thérapie corps-esprit utilise la visualisation, la respiration et autres techniques afin de faire face à certaines situations, comme l’endormissement.

L’Hypnose amène le sujet à un état de conscience modifié. Plusieurs études ont montré l’efficacité de l’hypnose pour réduire le stress et l’anxiété et, in fine, les insomnies. 50 % à 85 % des personnes s’endorment plus vite et ont une meilleure qualité de sommeil grâce à l’hypnose.

La Réflexologie, permet de relancer l’énergie vitale. En travaillant sur certains points du pied, liés aux organes, elle travaille sur des troubles comme les insomnies et permet de se relaxer.

Pratiquer du Yoga le soir permettrait également d’avoir un sommeil plus profond et réparateur.

En ce qui concerne les insomnies chroniques et si la situation est grave et urgente, consultez un médecin qui pourra, si nécessaire, vous prescrire des médicaments type Benzodiazépines (somnifères). Ensuite, vous pourrez être accompagné(e) par un praticien afin de travailler sur la cause de la maladie, diminuer les traitements peu à peu et les effets secondaires.

Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.