burn out travail

FATIGUE & INSOMNIE

Burn-out

Stress, fatigue, manque de sommeil… Ces maux peuvent conduire au burn-out, une des maladies professionnelles les plus répandues actuellement. 36 % des Français ont connu cet état d’épuisement.

Ce stress professionnel chronique entraîne des conséquences dangereuses sur le plan sanitaire, professionnel et social de celui qui en souffre. Quelles médecines douces utiliser pour prévenir et lutter contre l’épuisement ?

Les causes du burn-out

D’une façon générale, le burn-out est un trouble lié à la profession ou à l’activité exercée par le sujet. Il peut être dû par exemple à un manque d’autonomie, à une charge de travail très importante, à l’existence d’un déséquilibre entre la récompense et le travail, un manque de soutien social, les reproches permanents d’un patron trop autoritaire. C’est la conséquence d’une véritable souffrance au travail. De manière générale, la vie professionnelle est considérée comme la source principale du trouble.

En dehors de ces causes externes, certains facteurs sociaux ou environnementaux peuvent aussi avoir une influence sur le syndrome d’épuisement professionnel. On peut distinguer notamment les responsabilités familiales, une faible estime de soi, un état de solitude permanent, un état de mal-être, la monotonie, l’existence d’une pression sociale constante ou la fatigue permanente.

Les symptômes récurrents

Le burn-out peut apparaître sournoisement. La personne ne se rend pas compte qu’elle sombre. Soyez vigilants si vous ressentez les premiers signes d’épuisement :

  • Fatigue intense
  • Perte ou prise de poids
  • Insomnies et troubles du sommeil
  • Douleurs (maux de tête, maux de dos…)
  • Nausées ou troubles digestifs type constipation ou diarrhées,
  • Troubles de la peau type eczéma ou psoriasis
  • Hypertension

Ce trouble est, la plupart du temps, déclenché par une situation stressante, imprévisible ou imprévue (se faire gronder par son supérieur hiérarchique, une situation de harcèlement psychologique, une surcharge de travail…).

Par ailleurs, le burn-out peut engendrer anxiété, irritabilité, troubles de l’alimentation, addiction (jeux, alcool, toxicomanie…), dépression et même donner des envies de suicide. Il y a souvent un désengagement, une fois que l’épuisement général apparaît. D’après certains chercheurs, les troubles qui sont couramment associés au stress chronique sont entre autres l’obésité, le diabète de type 2 ainsi que les maladies cardiovasculaires.

Le burn-out est un épuisement global : le sujet est épuisé physiquement mais ressent également un épuisement psychologique et émotionnel.

Le burn-out n’est pas la dépression : le burn-out se caractérise par un stress lié au travail, une hyperactivité, un désir de perfection. La personne n’a souvent pas conscience de tomber en burn-out. Les personnes dépressives sont à l’inverse, plutôt léthargiques, très conscientes de leur souffrance, procrastinantes, désinvesties…

 

Burn-out : les médecines douces recommandées

Afin de prévenir le burn-out, vous pouvez d’ores et déjà adopter les bons gestes au quotidien : une alimentation équilibrée et de l’exercice physique pour une meilleure santé au travail, prendre du temps pour soi pour éviter le surmenage, lâcher prise afin de séparer vie personnelle et vie professionnelle. Pour prévenir l’épuisement mais aussi pour vous aider à sortir du burn-out, certaines pratiques de médecines douces sont très efficaces.

Consultez un spécialiste en Diététique afin d’adapter convenablement votre régime à votre travail et à vos antécédents si vous en avez.

Le Yoga ou le Tai chi vous aideront à défaire les tensions corporelles et à calmer le mental. Il vous suffirait de consacrer 15 ou 20 minutes par jour à sa pratique pour se sentir mieux.

La Sophrologie est une pratique reconnue qui améliore l’accomplissement personnel. Elle aide à lutter contre le stress et apprend, par ses outils, à mieux gérer les situations difficiles et ses émotions. Vous pourrez ainsi gérer la surcharge émotionnelle

La Naturopathie fait figure de soutien psychologique et physique afin de vous aider à retrouver une hygiène de vie optimale.

L’Hypnose permet de stopper le petit vélo mental, de se reconnecter à ses émotions profondes. Les personnes ressortent apaisées d’une séance. Elles se sentent connectées à leur soi profond.

L’Ostéopathie quant à elle peut vous permettre de soulager les douleurs articulaires. Ce qui pourrait réduire votre fatigue physique.

En conclusion, vous pouvez éviter les risques d’épuisement en prenant conscience, grâce aux symptômes avant-coureurs cités plus haut, que vous êtes en phase d’épuisement. Réagissez vite en prenant du temps pour vous-même, en consultant un professionnel, en repensant votre environnement de travail. Discutez avec le personnel responsable de la qualité de vie au travail. Vous pouvez, par exemple, proposer des interventions en entreprise de gestion du stress au travail. Prendre soin de sa santé mentale est primordial.

Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.