migraine

TROUBLES DIGESTIFS

Constipation

20% de la population et 1 femme sur 2 souffrent de constipation. Ballonnements, gaz, douleurs… Découvrez les médecines douces utiles afin d’améliorer votre transit.

Définition de la constipation

La constipation est une difficulté ou un retard d’évacuation des selles. Celles-ci sont moins abondantes, moins fréquentes, plus dures. Aller aux toilettes peut être douloureux et long. Il faut aller aux toilettes moins de 3 fois dans la semaine pour être constipé.

Si la maladie dure plus de 6 mois, on parle de constipation chronique.

Il existe 2 types de constipations : la constipation fonctionnelle et la constipation secondaire. La première résulte de facteurs comme l’alimentation, l’hygiène de vie, la vitalité du transit… La deuxième est la conséquence de maladies comme en cas de cancer du rectum ou du colon.

La constipation fonctionnelle est la forme la plus fréquente. Elle est liée à des facteurs tels que la manque d’exercice physique, une mauvaise alimentation, une mauvaise posture de défécation… mais aussi le stress, l’anxiété et l’angoisse.

Selon l’Institut national américain du diabète et des maladies digestives et rénales, voici les symptômes de la constipation :

  • Difficulté ou douleur au moment d’évacuer les selles
  • Sensation que les intestins n’ont pas été vidés
  • Moins de trois selles par semaine
  • Selles dures, sèches ou grumeleuses

Si les constipations secondaires disparaissent avec la maladie qui les causes, les constipations fonctionnelles doivent être prises en main afin d’éviter les conséquences néfastes telles que les ballonnements, le mal de ventre, la prise de poids, les maux de tête, l’acné, irritabilité

Quelles médecines douces contre le mal de tête ?

Des médicaments existent contre la constipation. Leur action locale est efficace en cas de constipation passagère. Il est cependant préférable d’opter pour des pratiques plus naturelles et durables, en travaillant sur la cause de la maladie. Les médecines douces peuvent diminuer les causes de la constipation fonctionnelle, comme la mauvaise alimentation, le stress, l’anxiété…

La Naturopathie est une pratique douce et complète qui permet de retrouver une hygiène de vie saine et équilibrée. Alimentation, sport, relaxation… la naturopathe prodigue des conseils de santé naturels, efficaces en cas de constipation. Certaines huiles essentielles comme le gingembre, permettent par exemple de stimuler la digestion.

La Sophrologie régule le transit grâce aux exercices de relaxation dynamiques. Le “barratage” par exemple, travaille sur l’abdomen afin de stimuler cette partie du ventre. La sophrologie agit aussi sur le stress et l’anxiété qui sont des facteurs de constipation.
Le Yoga également, grâce à certaines postures, permet de masser le ventre pour ainsi stimuler la digestion et le transit.
La Réflexologie est aussi efficace contre la constipation. En travaillant sur les points du pied relié au système digestif, la réflexologue peut relancer la circulation de l’énergie et éviter les blocages à ce niveau.
Enfin, l’Ostéopathie peut aider en cas de trouble digestif. Par ses manipulations, l’ostéopathe pourra éliminer les adhérences des intestins, décongestionner les organes du système digestifs afin de le stimuler et de vous aider à aller aux toilettes.

Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.