Les effets du stress sur notre corps - Pungao
Médecine douce

Les effets du stress sur notre corps

Ecrit par 16 décembre 2020Aucun commentaire
Le stress

Vous êtes assis dans les embouteillages, en retard pour une réunion importante, et vous regardez le compte à rebours s’envoler. Votre hypothalamus, une minuscule tour de contrôle dans votre cerveau, décide d’envoyer l’ordre : Envoyez les hormones du stress ! Ces hormones de stress sont les mêmes que celles qui déclenchent la réaction de “combat ou fuite” de votre corps. Votre cœur s’emballe, votre respiration s’accélère et vos muscles sont prêts à agir. Cette réaction a été conçue pour protéger votre corps en cas d’urgence en vous préparant à réagir rapidement. Mais lorsque la réaction de stress continue de s’activer, jour après jour, elle peut mettre votre santé en danger.

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est une réaction physique et mentale naturelle aux expériences de la vie. Tout le monde ressent le stress de temps en temps. Des responsabilités quotidiennes comme le travail et la famille aux événements graves de la vie comme un nouveau diagnostic ou la mort d’un être cher peuvent déclencher un stress. Dans des situations immédiates et à court terme, le stress peut être bénéfique pour la santé. Il peut vous aider à faire face à des situations potentiellement graves.
Votre corps réagit au stress en libérant des hormones qui augmentent votre rythme cardiaque et respiratoire et préparent vos muscles à réagir. Pourtant, si votre réaction au stress ne cesse pas et que ces niveaux de stress restent élevés bien plus longtemps qu’il n’est nécessaire pour survivre, votre santé peut en pâtir. Le stress chronique peut provoquer toute une série de symptômes et affecter votre bien-être général.

Parmi les symptômes du stress chronique, on peut citer :

  • l’irritabilité
  • l’anxiété
  • la dépression
  • les maux de tête
  • l’insomnie

Systèmes nerveux central et endocrinien

Votre système nerveux central (SNC) est responsable de votre réaction “de combat ou de fuite”. Dans votre cerveau, c’est l’hypothalamus qui se charge de cette réaction, en demandant à vos glandes surrénales de libérer les hormones du stress. Les hormones du stress sont l’adrénaline et le cortisol. Ces hormones accélèrent les battements de votre cœur et envoient le sang vers les zones qui en ont le plus besoin en cas d’urgence, comme les muscles, le cœur et d’autres organes importants.

Lorsque la peur perçue a disparu, l’hypothalamus doit dire à tous les systèmes de revenir à la normale. Si le SNC ne revient pas à la normale, ou si le facteur de stress ne disparaît pas, la réaction se poursuit.

Le stress chronique est également un facteur de comportements tels que la suralimentation ou le manque d’alimentation, l’abus d’alcool ou de drogues, et le retrait social.

Systèmes respiratoire et cardiovasculaire

Les hormones du stress affectent les systèmes respiratoire et cardiovasculaire. Pendant la réponse au stress, vous respirez plus rapidement dans un effort pour distribuer rapidement du sang riche en oxygène à votre corps. Si vous avez déjà un problème respiratoire comme l’asthme ou l’emphysème, le stress peut rendre votre respiration encore plus difficile.

Sous l’effet du stress, votre cœur pompe également plus vite. Les hormones du stress provoquent une contraction de vos vaisseaux sanguins et détournent plus d’oxygène vers vos muscles, ce qui vous donne plus de force pour agir. Mais cela augmente également votre tension artérielle.

Par conséquent, un stress fréquent ou chronique fera travailler votre cœur trop fort pendant trop longtemps. Lorsque votre tension artérielle augmente, vos risques d’accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque augmentent également.

Système digestif

En cas de stress, votre foie produit un supplément de sucre dans le sang (glucose) pour vous donner un regain d’énergie. Si vous êtes soumis à un stress chronique, votre corps peut ne pas être capable de suivre cette poussée de glucose supplémentaire. Le stress chronique peut augmenter votre risque de développer un diabète de type 2.

La poussée d’hormones, la respiration rapide et l’accélération du rythme cardiaque peuvent également perturber votre système digestif. Vous êtes plus susceptible d’avoir des brûlures d’estomac ou des reflux acides grâce à une augmentation de l’acidité de l’estomac. Le stress ne provoque pas d’ulcères (une bactérie appelée H. pylori le fait souvent), mais il peut augmenter le risque d’en avoir et provoquer l’apparition d’ulcères existants.

Le stress peut également affecter la façon dont la nourriture circule dans votre corps, entraînant une diarrhée ou une constipation. Vous pouvez également avoir des nausées, des vomissements ou des maux d’estomac.

Système musculaire

Vos muscles se tendent pour se protéger des blessures lorsque vous êtes stressé. Ils ont tendance à se relâcher une fois que vous vous êtes détendu, mais si vous êtes constamment stressé, vos muscles risquent de ne pas avoir la possibilité de se détendre. Les muscles tendus provoquent des maux de tête, des douleurs au dos et aux épaules, et des douleurs corporelles. Avec le temps, cela peut déclencher un cycle malsain, car vous cessez de faire de l’exercice et vous vous tournez vers les médicaments antidouleur pour vous soulager.

Sexualité et système de reproduction

Le stress est épuisant pour le corps et l’esprit. Il n’est pas rare de perdre son désir quand on est constamment stressé. Bien qu’un stress de courte durée puisse amener les hommes à produire davantage de testostérone, une hormone masculine, cet effet ne dure pas.

Si le stress se prolonge, le taux de testostérone masculine peut commencer à baisser. Cela peut interférer avec la production de sperme et provoquer des troubles de l’érection ou l’impuissance. Le stress chronique peut également augmenter le risque d’infection des organes reproducteurs masculins comme la prostate et les testicules.

Pour les femmes, le stress peut affecter le cycle menstruel. Il peut entraîner des règles irrégulières, plus lourdes ou plus douloureuses. Le stress chronique peut également amplifier les symptômes physiques de la ménopause.

Système immunitaire

Le stress stimule le système immunitaire, ce qui peut être un plus pour les situations immédiates. Cette stimulation peut vous aider à éviter les infections et à guérir les blessures. Mais avec le temps, les hormones du stress affaiblissent votre système immunitaire et réduisent la réaction de votre corps aux envahisseurs étrangers. Les personnes soumises à un stress chronique sont plus sensibles aux maladies virales comme la grippe et le rhume, ainsi qu’à d’autres infections. Le stress peut également augmenter le temps qu’il vous faut pour vous remettre d’une maladie ou d’une blessure.

Découvrez les médecines douces pour lutter contre le stress !

Des médicaments type anxiolytiques peuvent traiter ce trouble. Certaines pratiques douces, naturelles et sans effets secondaires peuvent également aider à diminuer le stress.

 

  • Ll’Hypnose thérapeutique est efficace contre le stress. Le praticien pourra induire dans votre inconscient des éléments vous permettant naturellement de réduire le stress.
  • La Naturopathie propose des solutions naturelles et spécifiques. Cela permettra de limiter les dégâts causés tout en vous soulageant.  La naturopathie vous aidera à trouver les facteurs profonds du stress dans vos habitudes quotidiennes afin de les éradiquer si possible.
  • La Sophrologie  est une des pratiques la plus connue pour apprendre à gérer et soulager le stress. Elle propose des techniques de relaxation tirée du Zen, du Yoga et de la Méditation. Une bonne respiration permet de faire diminuer le rythme cardiaque et aide à lâcher prise.
  • Le Yoga est également une pratique qui permet de se relaxer et donc d’évacuer le stress. Plus douce, elle permet de se détendre, plus active, elle s’apparente davantage à de l’exercice physique et vous permet d’évacuer la surcharge.

Pour une consultation personnalisée, réservez une séance avec un de nos praticiens certifiés à prix doux ! Les médecines douces ne remplacent pas un traitement médical. Consultez d’abord votre médecin en cas de maladie ou de malaise.

 

 

 

 

 

 

monia@pungao.fr

auteur monia@pungao.fr

Plus d'articles de monia@pungao.fr

Laissez un commentaire

Disponibilités
Share via
Copy link
Powered by Social Snap